Cette première sortie familiale de l’année 2012 a rassemblé sur le parc de Saint-Jacques une trentaine d’ânes et 130 personnes…

 

Le matin sur les 40 hectares du Parc, un parcours d’orientation de 4 km, a été organisé pour les âniers afin de tester «grandeur nature» une des trois épreuves qui sera proposée aux participants, le 24 juin prochain, lors de la 11è Fête de l’ANE.

Par équipe de deux en attelage ou en selle, les concurrents ont bien joué le jeu en prenant un plaisir certains équipages lors du franchissement des ponts enjambant le Blosne.

 

Vers midi, tandis que les ânes se restauraient de l’herbe roborative de la Morinais, les âniers ont profité du soleil printanier pour pique-niquer sur la terrasse de la ferme, mise à notre disposition par le Centre de la Lande.

 

A 14 h sans tambour ni trompette, nous nous sommes retrouvés à écouter les directives de cette sortie familiale basée sur le rappel historique de Bertrand Dugueslin (dit le Dogue noir de Brocéliande) venu dans les années 1350 défendre sur ces lieux, la ville de Rennes afin de bouter les Anglais hors de la Région.

En donnant priorité aux enfants, toutes les familles purent trouver une place dans les carrioles ou sur le dos des ânes.

La balade (le long du Daleau du Blosne, puis à travers les prairies de la Prévalaye avant d’effectuer le tour de l’étang d’Apigné…) fut émaillée en plusieurs points par le rappel des faits d’arme de cet illustrissime connétable Breton face au redoutable Duc de Lancastre, qui avait décidé lors de cette Guerre de 100 ans, d’affamer la ville de Rennes.

La razzia du troupeau de cochons qui pâturait sur le pâtis des Couasnes, le détournement d’une centaine charrettes de vivres, suivi de l’incendie du campement des troupes anglaises ont laissé ces dernières «Goule Bée».

Désabusé par tant de bravitude, le Duc de Lancastre souhaitait conclure un accord avec Duguesclin «  Si la guerre Continue il vous en coûtera la vie de milliers d’hommes. » Déclara-il

« Tant mieux pour les survivants, leur part d’héritage sera plus belle ! » Répliqua Bertrand en acceptant un dernier défit d’un chevalier Anglais (Guillaume Bembro), par un combat de trois lances. Duguesclin magnanime épargna l’Anglais lors des deux premiers assauts.

Mais Bembro désirant continuer fut terrassé au cours du 3è par la lance de Dugesclin et se retrouva à terre à demi-mort.

Le Roi d’Angleterre se décida enfin à lever le siège de Rennes en quittant avec ses troupes les plaines de Saint-Jacques et de la Courouze.

Cet évènement fut salué dans toute la France.

 

Un grand merci à tous nos amis âniers venus des quatre coins d’Ille et Vilaine et même de Mayenne, participer à cette première sortie familiale de l’année, en Terre Jacquolandine.